Venir aussi loin et ne pas aller voir la capitale…

Nous ne pouvions pas passer à côté. Nous faisons donc un petit crochet dans les terres afin d’aller découvrir cette ville. Beaucoup de personnes pensent que Sydney est la capitale de l’Australie… mais non, c’est Canberra. Et la capitale possède son propre territoire : ACT => Australian Capital Territory ! La ville se situe entre Sydney (280 kilomètres) et  Melbourne (680 km) et le lieu a d’ailleurs été choisi en 1908 comme compromis entre les deux villes rivales… Le terme de « canberra » désigne un « lieu de rassemblement » en Ngunawal, la langue aborigène locale.

Canberra présente une particularité : les plans de la ville ont été réalisés avant de commencer la moindre construction. Le développement de la capitale a débuté en 1913 suite à un concours international remporté par le couple d’architectes américains. La conception de la ville fut fortement influencée par l’idée de ville “verte” et cela se voit puisque Canberra dispose de vastes parcs. Elle est même surnommée « capitale du bush ». Siège du gouvernement australien, Canberra abrite aussi le Parlement et la Haute Cour ainsi que de nombreux ministères et directions nationales. C’est également le siège de nombreuses institutions sociales et culturelles comme la Galerie nationale, le National Museum, le Mémorial de la guerre, l’Université nationale australienne, l’Institut des Sports et la Bibliothèque nationale. Les officiers de l’armée australienne sont formés au Collège militaire royal de Duntroon et l’Académie militaire est également située dans la capitale.

 

A ne pas louper : 

  • Le mont Ainslie

Le mieux est de commencer par une vue d’ensemble. Nous commençons donc par un point de vue :  le mont Ainslie qui permet une vue à 360° sur la ville et le paysage environnant.

  • The Australian War Memorial

Ce lieu est parfait pour comprendre l’histoire de l’Australie. Ce monument retrace l’implication des troupes australiennes dans la guerre (de la période coloniale jusqu’à aujourd’hui). On y trouve un mémorial aux morts ainsi qu’un musée avec de nombreuses expositions dont une partie sur la ANZAC (Australian and New Zealand Army Corps) et les galeries de la Première Guerre. Bon point : c’est gratuit !

 

  • L’ancien et le nouveau parlement

Après la Première Guerre mondiale, une commission fut chargée de préparer Canberra à son rôle de capitale de l’Australie et de concevoir la création d’un bâtiment pour abriter le parlement. La commission estima qu’il était préférable de faire construire un bâtiment “provisoire” pour les cinquante années à venir avant de faire construire le bâtiment définitif. C’est ainsi que le bâtiment provisoire resta en service 61 ans… De chaque côté du bâtiment se trouvent les jardins parlementaires. Le 27 janvier 1972, la tente ambassade aborigène fut installée pour la première fois sur les pelouses du Parlement. Elle a pour but de rappeler les droits des indigènes et le problème des terres et est occupée en permanence depuis 1992. Aujourd’hui cela ressemble plus à ce que l’on peut qualifier de “camping” aborigène.

Le nouveau parlement a été inauguré le 9 mai 1988 par la reine Élisabeth II. Sa construction a coûté plus de 1,1 milliard de dollars australiens ce qui en a fait la construction la plus onéreuse de l’hémisphère sud lors de son inauguration. On ne peut pas le louper avec son énorme mat en métal et son drapeau. De plus près, nous n’avons pas vu grand chose car lors de notre passage, le nouveau parlement était en travaux.

 

  • Lake Burley Griffin, Lennox Gardens et le Canberra Beijing Garden


Le Lennox Gardens se situe sur les rives du lac Burley Griffin. Ce dernier est un lac artificiel au centre de Canberra. Il a été créé en 1963 après la mise en eau d’un barrage sur la rivière, la Molonglo River qui traversait le centre de la ville. Le Canberra Beijing Garden est situé dans les jardins de Lennox, sur les rives du lac Burley Griffin. Le jardin est conçu dans le style de jardin impérial chinois de la dynastie Qing (1644-1912), un style symbolique de luxe et de raffinement. Il dispose d’une porte traditionnelle chinoise pour accueillir les visiteurs et les sentiers qui serpentent devant des sculptures fabriquées à l’aide de maçonnerie en pierre chinoise et un pavillon chinois offrant un lieu de retraite paisible pour profiter de la sérénité du jardin. 
Le jardin était un cadeau du centenaire du gouvernement municipal de Beijing (les deux villes sont jumelées) à la population de Canberra pour célébrer l’importance de sa relation avec le gouvernement ACT.

 

  • Les jardins botaniques nationaux australiens

Lors de la planification du développement de Canberra dans les années 1930, le Conseil consultatif du Territoire de la capitale fédérale recommanda la création de ces jardins dans un rapport en 1933. Un grand site pour les jardins fut réservé. En septembre 1949, eut lieu la première plantation d’arbres par le premier ministre Ben Chifley et le directeur des jardins botaniques royaux de Kew, Sir Edward Salisbury. Après le développement du site, des installations et de la collection végétale, les jardins ont été officiellement ouverts au public en octobre 1970 par le premier ministre John Gorton. Les jardins occupent un peu plus de 90 hectares sur un site qui est appelé la montagne Noire. Environ 40 hectares sont actuellement développés comme jardins botaniques. Les plans pour le développement des 50 hectares restants sont en attente de mise en œuvre jusqu’à ce que des fonds soient disponibles.

Les jardins botaniques abritent une collection de plantes de la flore originaire d’Australie. Les jardins abritent une grande variété d’espèces botaniques pour les chercheurs et multiplient des espèces de plantes menacées de disparition à l’état sauvage.

Les jardins sont organisés en sections thématiques, les plantes sont regroupées par familles ou sont présentées dans les groupements écologiques tels qu’ils existent dans la nature. Plus de 5 500 espèces sont cultivées.

 

  • Le carillon national

Le Carillon national est un grand carillon situé sur Aspen Island dans le lac Burley Griffin. Il est placé sous la responsabilité de la National Capital Authority, une émanation du gouvernement fédéral australien.
Le carillon est un cadeau du gouvernement britannique au peuple australien pour célébrer le cinquantième anniversaire de la création de Canberra. La reine Élisabeth II a inauguré officiellement le carillon le 26 avril 1970. La tour de 50 mètres qui abrite le carillon proprement dit. Le carillon dispose actuellement de 55 cloches (chacune d’elle pesant entre sept kg et six tonnes). 

 

Nous avons passé 4 jours à Canberra et avons trouvé un free camp à environ 30min de la ville :  le Anderson Rest Area à côté du Georges Lake. On ne peut pas parler à proprement de lac… il est en effet quasiment asséché en raison de la sécheresse persistante. Lorsque le lac est vide, les agriculteurs l’utilisent pour faire paître les moutons et le bétail… on peut aussi y voir des kangourous. 

1 Comment

  1. Chiab

    7 avril 2018 at 7 h 57 min

    Coucou les globes trotter
    Quel voyage !!!!! Vous en aurez des histoires à raconter………
    Bonne continuation. Faites attention à vous et portez vous bien.
    BIZZZZZZZZZZ habiba

    Reply

Laisser un commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com