Nous avons tellement aimé la Grèce que nous avons remis ça!
Cette fois-ci… direction la Crète. L’île étant grande, nous visons la région Ouest, du côté de Rhétymnon

Nous sommes passés par Go Voyage pour réserver un séjour All Inclusive…
Côté compagnie, ce sera Air France et côté hôtel ce sera le Theartemis palace hotel. On va faire court, ok pour l’hôtel et sa localisation, non pour la formule All Inclusive. L’alcool est infecte et … nous avons tous les deux été malades dès le départ à cause de la qualité.
N’ayant pas de transfert compris dans le séjour, il nous a suffit de prendre un bus depuis l’aéroport pour seulement 7.60€ / personne. Comptez une 1h de trajet environ.
L’île étant très grande, nous avons loué une voiture dans une agence à proximité de l’hôtel… Notre choix s’est porté sur un Jimny (un petit 4×4 toit ouvrant).

Point budget :
– Hôtel + Vol : 1244€ pour 9 jours et 8 nuits
– Navette : 7.60€ / personne
– Voiture : 196€ pour 6 jours

Nous voici opérationnel pour visiter ! C’est parti…vous venez ?

  • Héraklion

Nous voici dans la capitale, pour autant c’est une ville très agréable. Nous nous sommes garé au niveau du port et avons commencé notre balade par le fort vénitien. Il s’agit d’un édifice militaire symbole dans un premier temps de la présence vénitienne puis, dans un second temps, ottomane. Nous n’avons pas eu accès à l’intérieur car c’était fermé pour travaux… L’emblème avec le lion située à l’entrée du fort donne un caractère majestueux.  

Le fort vénitien de Héraklion

Pour se mettre en appétit, nous allons jusqu’au bout de la jetée puis nous déjeunons dans la taverne Ταβερνα τα ΨΑΡΙΑ avec vue sur le fort et le port.La vue de notre taverne dans le port de Héraklion

Nous prenons la rue piétonne qui remonte vers le centre et passons devant l’église Agios Titos (Saint-Tite). Disciple de l’apôtre Paul, Saint Tite fut le premier évêque de Crète. 

L’église Agios Titos dans le centre de Héraklion

Il n’est pas possible de montrer tous les monuments tellement il y a de choses à voir… Nous déambulons dans les rues et ruelles… Ne manquez pas la cathédrale Saint-Minas. Il s’agit d’une des plus grandes cathédrales de la Grèce (capacité d’accueil : 8 000 personnes). Son nom vient du patron de l’église : saint Minas, le protecteur d’Héraklion (Fête : 11 novembre). 

La cathédrale Saint-Minas de Héraklion

Et comme nous marchons beaucoup… c’était l’occasion de tester la fish pédicure  😎 

Baptême de fish pédicure dans le centre de Héraklion

  • Réthymnon

3ème ville de Crète, Rethymnon offre, beaucoup de nombreux points dignes d’intérêt. Le plus simple pour se rendre dans le centre ville et notamment la vieille ville est de se garer au niveau du port : il y a un grand parking à disposition! La ville et le port se visite très bien à pied! Nous commençons par le vieux port vénitien et son phare qui date du 15ème siècle. 

Nous enchaînons sur la forteresse (d’abord vénitienne puis ottomane) qui avait pour vocation de protéger la ville. Côté gloire, la forteresse peut se vanter d’avoir résisté aux attaques du célèbre pirate Barberousse.

La vue de la ville depuis les remparts – Réthymnon

L’entrée est payante (4€ / personne) et attention aux horaires car les monuments ferment tôt. Au sein de la forteresse, l’ancienne cathédrale Sainte-Marie-des-Anges a été transformée en mosquée (mosquée du sultan Ibrahim).

L’intérieur de la forteresse de Réthymnon

Nous enchaînons ensuite sur la vieille ville. Elle est très intéressante d’un point de vue historique : on y trouve côte à côte de belles églises vénitiennes ou encore byzantines, des manoirs, des minarets de mosquées, des passages voûtés, des fontaines turques, des ruelles pittoresques et des maisons anciennes.

Autour de l’hôtel, de nombreux restaurants et beaucoup de boutiques… On trouve la plage en bas de la rue à environ 200m. Beaucoup de bars installent leurs transats sur la plage… Point négatif : c’est payant (environ 7€ la journée pour 2 transats) mais le point positif : c’est pour qui le milk-shake directement à domicile, les pieds dans l’eau!

Les pieds dans l’eau sur une des plages de Réthymnon

Et pour un super dîner, le restaurant Thalassa en bord de mer!

 

  • Le monastère d’Arkadi (2.50€)

S’il y a un monastère à voir c’est celui-ci! C’est l’un des monuments historiques les plus importants. Le monastère d’Arkadi se situe à 23 km de Réthymnon sur le mont Arkadi en haut d’une falaise surplombant des gorges. Son imposante façade du 16 ème siècle est unique et superbe. A l’époque, le monastère était un haut lieu de la photo-science et de l’art (il possédait une école et une bibliothèque aux livres anciens innombrables).

La façade du Monastère d’Arkadi

Instant “récit d’histoire” :
Le Monastère est principalement connu pour l’holocauste de 1866. En effet, durant la révolution crétoise de 1866-1869, le monastère a été assiégé par les Turcs pendant trois jours. Les crétois firent sauter les barils de poudre qui se trouvaient à l’intérieur du monastère, préférant se sacrifier plutôt que de se rendre à l’armée qui les envahissaient. Cet événement en fit un symbole de la liberté.

La cour du Monastère d’Arkadi

Mémo : le monastère est encore en activité, donc comme tout lieu religieux =>  les tenues trop dénudées sont proscrites (souvent des paréos sont prêtés aux dames au cas où).

Les voûtes du Monastère d’Arkadi (et à droite, les fameux paréos)

 

  • Knossos – palais de minos 6€

Le palais de Knossos un site achéologique majeur, témoignage de la grandeur et du raffinement des civilisations minoenne et mycenienne.  Il s’agit du plus grand des 4 palais minoens. Le palais n’est pas franchement immense, mais c’est un dédale d’escaliers et d’allées… prévoyez les bonnes chaussures!   A savoir aussi : le site a été retouché, ce qui signifie que  ruines archéologiques et “décor” se côtoient .

Le palais de Knossos

Cela reste une visite incontournable pour ceux qui aime l’archéologie et l’histoire. Knossos abrite le palais du roi Minos (le fils de Zeus) et c’est ici que serait née la légende autour du Labyrinthe (associé au Minotaure).

Les cornes du minotaure – Palais de Knossos

Comptez une demi-journée de visite.

 

  • Phaistos – Second site minoen de la Crète (4€)

Ce site présente une vue imprenable sur la côte, et pour cause, il dominait la plaine de Messara (“grenier de la Crète”). L’emplacement a été occupé dès le néolithique. Cette situation apporte au site une vue splendide et, bien sûr, un intérêt stratégique. De par sa taille, il est le deuxième site après Knossos. 

Le site de Phaistos

On commence la visite par une première cour dallée où se trouve les silos, les amphores et les lieux de stockage qu’on peut encore admirer des amphores. 

Des amphores sont encore intactes- site de Phaistos

Viennent ensuite un ensemble de gradins formant une sorte de théâtre. C’est au Nord, dans la zone d’habitation qu’a été retrouvé le fameux disque de Phaistos. Ce disque d’argile découvert au début du 20 ème siècle est recouvert d’inscription (hiéroglyphes jamais déchiffrés).

 

  • Hania dite La Canée

Hania, dénommée aussi La Canée, a été capitale de l’île jusqu’en 1971. La ville conserve de nombreux vestiges historiques parsemés au grès des ruelles. Le port vénitien est très joli, ainsi que le dédale de rues de la vieille ville, où il fait bon se perdre au petit matin. Hania est une ville moderne mais il s’en dégage une atmosphère remplie d’histoire. Ne loupez pas le vieux port Vénitien avec son phare du 15ème siècle.

Instant shopping :  à nous les épices et l’huile d’olive! Nous avons fait une pause dans son marché couvert (Agora) regorgeant de senteurs méditerranéennes. Ce dernier présente une architecture spéciale en forme de croix.  Afin d’éviter la foule, il vaut mieux le visiter tôt le matin.
Le marché est ouvert du lundi au samedi de 8h00 à 13h30 ou 14h00 et le mardi, le jeudi et le vendredi soir de 17h00 à 20h00.

L’entrée du marché couvert de La Canée

Dans les petites ruelles, vous trouvez aussi des boutiques dédiées au cuir… C’est pour qui les belles sandales ???

Sandale en cuir véritable – Ravie de la qualité!

 

  • Elafonissi

Avant de parler de ce lieu paradisiaque… abordons l’accès!
Préparez-vous si vous y aller en voiture! Comptez environ 2h30. Jusqu’à Kissamos, la route est bien… ensuite c’est de la route de montagne! Il faut aimer les virages et les boucles (ajoutez à ça la conduite des grecs 😉 )

Les fameux virages de montagne de Crète…

Revenons à Elafonissi… Il s’agit d’une petite station balnéaire entourée de montagne, de rocher et d’oliviers… L’intérêt principal : la magnifique plage avec son eau bleue turquoise et translucide! La route vaut le détour, c’est l’une des plus belles plages de la Crète!

L’arrivée à Elafonissi du coté des petites criques

La plage principale est assez touristique avec son bar et ses transats autour d’un grand banc de sable.

Il est possible de profiter de petites criques de chaque côté de la grande plage…  Il est bien d’y arriver tôt le matin afin d’éviter un maximum la foule. Etant hors saison,nous avons pu apprécier la beauté du site sans trop de population…

Après avoir bien profité de la plage, nous reprenons la route. Premier arrêt au niveau de Kissamos pour réserver nos billets pour le lagon de Balos… Deuxième arrêt, nous nous arrêtons au Monastère de Chrysoskalitissa (2€).

Ce superbe monastère est perché en haut d’une colline. Nous trouvons une vue superbe sur la mer, sur les terres et sur des ruines en contre bas de là-haut.

La vue du haut du monastère de Chrysoskalitissa

Le monastère est constitué d’une chapelle de deux parties “musée” qui présentent des objets (icônes) du 16 ème et du 19 ème siècle. Le lieu continu de vivre grâce aux moines qui offrent leurs services et maintiennent en vie ce lieu sacré.

Chatons du monastère de Chrysoskalitissa

Comme dans beaucoup de lieux religieux, vous trouverez des petits pensionnaires :  😀 

 

  • Matala

La fameuse capitale des “hippies” des années 70 avec ses grottes…


Minute “Histoire” :
A l’époque du Néolithique, le site était déjà peuplé. Il s’agit de grottes artificielles qui ont été creusées dans la falaise. 
Durant la période minoenne, Matala fut le port de la ville de Phaistos. Aux 1er et 2ème siècles APJC, durant la période romaine les grottes furent utilisées comme caveaux ; l’une d’entre elles est désormais appelée Brutospeliana en hommage (d’après la légende) au général romain Brutus

La plage avec en fond les grottes de Matala

Attention durant votre baignade, à certains endroits il faut traverser en marchant sur une roche glissante (environ 1 mètre) pour entrer dans l’eau. Attention aussi car la descente derrière cette zone est à pic… et donc l’eau est directement plus profonde (environ 1 m 40…)

 

  • Gramvoussa et le Lagon de balos (40€)

Si vous ne devez faire qu’une seule chose : la voici!!!
Plutôt que de payer une excursion en passant par une agence ou dans l’hôtel… nous décidons de réserver directement notre trajet en bateau au port de Kissamos (économie d’environ 10€ / personne). Cela évite aussi les paquebots “usines” déversant des foules de touristes!

Le départ se fait le matin du port de Kissamos… petite musique avec environ une heure de balade. Le bateau longe les falaises qui sont arides et vraiment abruptes. Nous nous extasions sur le bleu profond de la mer. Sur la route, on aperçoit une grande grotte : apparemment un ancien chantier naval.

La fameuse grotte sur le chemin de Gramvoussa

Au bout de la baie, les traces d’un phénomène géologique impressionnant sont observables. Le côté ouest s’élève tandis que le côté est s’abaisse (mouvement de la plaque tectonique africaine sous la plaque eurasienne).  Arrivé à l’extrémité de la baie, notre bateau passe entre l’île d’Agria Gramvoussa et le cap Vouxa.

L’arrivée dans le port de Gramvoussa

Nous commençons les réjouissances par l’île de Gramvoussa (environ 2h). Le paysage est juste whaou avec sa plage ornée d’un navire naufragé. Après une ascension d’environ 20 min (oubliez vos tongs hein), nous voici à 137 mètres au sommet d’un rocher escarpé, au cœur du château de Gramvouss, construit en 1579 par les Vénitiens.

Point “nature” sur cette île :
– 400 espèces de plantes dont trois particulièrement intéressantes (On ne les trouve nulle part ailleurs). Une variété de marguerites, un oignon sauvage et du silène.
– Environ 98 espèces d’oiseaux (et encore plus durant la période de migration).

Le point de vue d’en haut – Gramvoussa

Après cette étape sportive… nous repartons pour 20 minutes de bateau direction le lagon de Balos. Et là… on comprend pourquoi Balos est répertoriée comme l’une des meilleures plages du monde. Dur de trouver les mots pour exprimer le ressenti quand on y arrive : whaou ?!!!

L’arrivée dans le lagon de Balos en petite chaloupe

Après une traversée du lagon avec de l’eau turquoise, translucide et chaude jusqu’au mollet à peu près… nous faisons une pause déjeuner dans la petite taverne. Autant vous dire que la vue pendant le déjeuner vaut le détour. 

La pause déjeuner avec vue sur le lagon de Balos

Ensuite, direction la baignade dans ces eaux… et pause sur le sable pour un moment détente. Un petit air de paradis nan ?!

Baignade dans les eaux turquoises du lagon de Balos

Se referme ici notre premier voyage en Crète… mais pas le dernier c’est sûr!
Un énorme coup de cœur pour cette île! 

 

Date : 03/06/2012 – 11/06/2012

1 Comment

  1. Cathy Kuepfer-Jacquemin

    8 août 2017 at 5 h 46 min

    Magnifiques photos ! Très intéressant de “visiter” notre pays d’adoption avec des yeux de “touristes” !

    Reply

Laisser un commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com

error: Content is protected !!