Fuerteventura, c’est la plage des Canaries. L’île n’est que sable et mer. Nous ne sommes pas descendus de l’avion que l’on voit déjà les Dunes de Corralejo, au nord de l’île. Fuerteventura est principalement volcanique avec de nombreuses montagnes dont la plus haute atteint 800 m. 90% du territoire est protégé.

L’île est toute en longueur : 142 km du Nord au Sud et présente un contraste surprenant entre la côte Est (Sable doré et fin) et la côte Ouest (Sable noir et roche). Coté farniente, il y a de quoi faire avec plus de 70 plages… Dernier détail : l’île compte plus de chèvres que l’habitants!

Nous revoici en All Inclusive avec Promovacances pour un séjour de 8 jours / 7 nuits dans l’hôtel SBH Costa Calma 4* (1156€).

La vue de notre chambre d’hôtel SBH Costa Calma 4* 

Très bon endroit : soleil, piscine plage et bonne nourriture! En revanche, oubliez si vous souhaitez de l’animation! Le coin de Costa Calma est … calme comme son nom l’indique.

La grande plage de sable de Costa Calma à côté de l’hôtel

Côté location de véhicule, il y a des agences de location partout… il faut prospecter et faire marcher la concurrence ^^
-> Location d’un Jimny pour une journée
-> Location d’une New Beetle décapotable pour 3 jours

Pose Jimny- Dédicace Angel et Fneu Fneu , rencontrés là-bas !

  • Le parc naturel régional Jandía

Après s’être bien promené dans la zone de l’hôtel, nous voici parti pour le sud de l’île. Et un conseil, ne louez pas autre chose qu’un 4x4 pour vous y rendre!
Le parc naturel se trouve dans la commune de Pájara. Le trajet jusqu’à la pointe est une succession de contraste… On commence par les dunes de l’Istmo de la Pared et son sable pour ensuite entrer dans un paysage lunaire du côté de la vallée “del Pecenescal”. On peut apercevoir le pic
 de la Zarza, le point le plus élevé au-dessus du niveau de la mer qui culmine à 807 m.

Les côtes du parc naturel régional Jandía

 La nature se fait rare dans le coin…

Des rochers et la mer dans le parc naturel régional Jandía

Jusqu’à Morro Jable, la route est encore un peu bétonnée… mais ensuite, on passe sur des sentiers de terre battues. Après une quinzaine de kilomètres de routes poussiéreuses, de virages serrés et désertiques, nous arrivons à la Punta de Jandia : le phare. La météo est mitigée, nous pouvons ainsi admirer une mer agitée venant s’écraser sur les rochers…

Beaucoup de vent au phare du parc naturel régional Jandía

L’endroit est totalement dépaysant! Et après ce parcours on comprend pourquoi la majeure partie des voitures de location n’y sont pas assurées.

Le paysage lunaire avec les chemins de terre et de cailloux du parc naturel régional Jandía

  • La playa de Cofete

Une fois la session “hors piste” terminée suite à la tentative de passage d’une montagne loupée (Un Jimny n’est pas assez puissant!)… nous prenons la route direction Cofete.

En effet, du côté opposé  notre hôtel sur la péninsule se trouve la plage vantée comme la plus belle de l’île : la playa de Cofete. Après une demi heure (en partant du phare) de route sinueuse vers l’un des coins les plus isolés de l’île, nous découvrons une côte sauvage et sublime. Sable blanc et eau transparente nous tendent les bras mais avant : pause déjeuner dans le restaurant Cofete Pepe El Faro.

La vue sur la playa de Cofete du haut de la montagne

On s’en sort bien sur l’île du vent, ce dernier nous laisse un peu tranquille et nous pouvons ainsi nous poser sur la plage pour une petite session repos au milieu de nul part sur cette plage magnifique! Côté baignade, elle est ici formellement déconseillée car la mer reste dangereuse et nous sommes donc vigilants : ce sera trempet’ des jambes! 

La mer agitée de la playa de Cofete

 

  • Le parc naturel des dunes de Corralejo

Sur la route pour nous rendre à Corralejo, nous faisons un arrêt à proximité du village de Las Playitas pour admirer la vue du phare de la Entallada. C’est le point le plus proche de l’Afrique (environ 100kms).

Le phare de la Entallada à proximité du village de Las Playitas – Fuerteventura

Le sable qui vole sur la route est annonciateur du fait que nous approchons de notre destination : les dunes de sable de Corralejo.  

Le vent qui chasse le sable devant la voiture – Dune de Corralejo – Fuerteventura

A l’extrémité Nord de l’île, 10km avant Corralejo, on trouve de belles dunes de sable fin qui s’étendent sur 10kms environ sur notre gauche et la mer turquoise et transparente à droite. Le lieu est maintenant un espace naturel protégé, le Parc Naturel des Dunes de Corralejo.

Le Parc Naturel des Dunes de Corralejo – Fuerteventura

Dans le Parc Naturel, il n’y a pas beaucoup d’options pour manger, c’est donc dans le centre de Corralejo que nous partons pour déguster un bon déjeuner en terrasse chez El Anzuelo

La paëlla de chez El Anzuelo dans le centre de Corralejo – Fuerteventura

Nous tentons ensuite une après-midi plage mais cette fois-ci, le vent reprend ses droits! Impossible de rester poser sur notre serviette…

Le contraste entre roche et sable dans le Parc Naturel des Dunes de Corralejo – Fuerteventura

 

  • Excursion Buggy Safari (90€ pour 3.5 heures – 1 conducteur + 1 passager)

Afin de voir l’île un peu différemment, nous voici dans un buggy pour un safari. Arme indispensable : le foulard pour éviter de manger du sable et de la poussière pendant tout le trajet. Bienvenue dans l’univers Mad Max!

Excursion en buggy avec notre équipement façon Mad Max

Nous partons de Costa Calma vers 10h et rentrons vers l’intérieur des terres à travers le lit de la rivière (sec bien sûr). Nous passons ensuite dans les collines désertiques et faisons un arrêt dans une oasis. 

Un peu de verdure au milieu des paysages lunaires lors de la sortie Buggy

L’arrêt suivant, c’est Playa de Ugan pour admirer sa plage avec du sable noir volcanique.

La Playa de Ugan avec son sable noir volcanique – Fuerteventura

Le voyage se poursuit jusqu’à Ajuy pour la pause déjeuner comprise dans l’excursion (pour le coup : nous ne sommes pas difficiles mais c’est immangeable!). Nous repartons ensuite dans le parc naturel et  terminons par Playa Sotavento avec ses paysages impressionnants de plage de sable blanc et d’eaux cristallines pour admirer la vue.

La vue sur la plage de Sotavento avec son “lagon” .

  • Betancuria

Pour nous rendre dans ce petit village, nous passons par des routes de montagne et notamment le Mirador de Las Penitas.

Les portes de passage d’une municipalité à une autre…

Ici nous avons une vue impressionnante les montagnes et instant “mignon”, des écureuils  de barbarie viennent faire les curieux et surtout cherche la nourriture.

Panneau insolite au Mirador concernant les écureuils

L’occasion de faire une jolie photo!

Le Mirador de Las Penitas et ses écureuils… Eglantine en a un à droite

Arrivé à Betancuria, nous sommes face à une superbe village typique. Ancienne capitale de Fuerteventura, le village invite à la balade dans ses petites rues.

Des décorations de sels colorés place de l’église Iglesia de Santa Maria

Nous nous arrêtons dans un petit café avec terrasse : la Casa Santa Maria pour siroter un smoothie de fruits frais avant de partir flâner dans les ruelles et monter devant l’église Iglesia de Santa Maria. 

Smoothie de fruits frais à Betancuria

 

  • Les falaises et les grottes d’Ajuy

Suite à notre excursion en buggy, nous retournons au petit port de pêche d’Ajuy pour finir notre visite. La plage d’Ajuy se trouve entre deux ravins et à droite du  Puerto de la Pena, nommé après la sainte patronne de l’île, nous avions repéré un chemin.

Le chemin des grottes sur la falaise d’Ajuy

Nous grimpons sur la falaise par un chemin accessible pour aller voir les grottes qui s’offre à nous dans les falaises. Le lieu est digne des histoires de pirates.

La vue de l’intérieur d’une des grottes d’Ajuy

En revanche, cette balade est déconseillée aux personnes avec des difficultés pour se déplacer… et on oublie les poussettes!

 

  • L’île de Lobos (Excursion 60€/personne pour 4h)

Nous terminons notre séjour avec une sortie en catamaran direction l’îlot Isla de Lobos. Nous sommes passés par FuerteCharter et franchement c’est la meilleure excursion que nous ayons faite et ce malgré le vent et le ciel gris!!!

Sur le catamaran de FuerteCharter direction l’île de Lobos  

Nous partons du port de Corralejo et dès le départ, l’équipe est au petit soin et nous met à l’aise : nous sommes chez nous! L‘excursion est limitée à max 12 personnes par bateau pour être en petit comité… et c’est parfait! 

L’équipage sur le catamaran de FuerteCharter au départ pour l’île de Lobos

Nous partons pour faire le tour de l’île par le côté ouest d’Isla de Lobos : on peut ainsi voir sa montagne baptisée La Caldera et sa plage de sable noir. Nous poursuivons ensuite vers le Nord avec en fond l’île de Lanzarote (pas loin) … On passe devant le phare de l’île. Depuis 1982, Lobos, autrefois habitée, est devenue une réserve naturelle où mouettes et cormorans s’esclaffent face aux ferrys en provenance de Corralejo. Cette sortie en mer est l’occasion pour Eglantine de s’essayer à la navigation. Nous virons ensuite vers le sud de l’îlot direction Puertito et ses maisonnettes de pêcheurs blanchies à la chaux. 

Après une dégustation de shooters rhum miel, voici la pause activités avec kayak, paddle, plongée avec tuba en nourrissant les poissons…

Plongée avec tuba en nourrissant les poissons…avec FuerteCharter

Après environ une demi heure, un taxi speedboat vient ensuite nous chercher pour nous emmener sur l’île. Après une petite promenade, nous retournons vers le catamaran après quelques virages bien rapides demandés par toute l’équipe au taxi boat.

Au retour sur le bateau, une coupe  de champagne et quelques douceurs nous attendent. Un cours de pêche plus tard et il est l’heure de rentrer.  

Initiation à la pêche et première prise…avec FuerteCharter

Le tout avec plein de photos prisent par l’équipe et récupérable gratuitement après!!!

Moment champagne avec notre capitaine avant de rentrer

Cette sortie confirme un désir : un jour, on fera une croisière!

Nous n’avons pas tout vu mais ce sera l’occasion d’y retourner 😉 Pour votre repérage : la carte de l’île, c’est par ici!

 

Date : du 31/05/15 au 07/06/15 

Laisser un commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com

error: Content is protected !!