Il paraît que tous les chemins mènent à Rome… et comme Rome ne s’est pas faite en un jour : sa visite non plus! Ça tombe bien, on s’y rend pour 7 jours!

Etape 1 : les billets d’avion. Après un petit comparatif via skyscanner… ce sera la compagnie Easy Jet avec un départ d’Orly (94.15€/personne aller-retour).

Etape 2 : l’hébergement. Notre choix s’est porté sur la location d’un appartement plutôt qu’une réservation d’hôtel. D’abord pour une question d’indépendance et de liberté… mais aussi de tarifs! Rome au mois de juin, côté hôtel… c’est pas donné! Via Booking, notre choix s’est porté sur un appartement équipé avec une grande terrasse… la Terrazza Fermi (Coté tarif => 315€ pour 6 nuits). A nous les petits déjeuner en terrasse! L’appartement se trouve dans le quartier  de Gianicolense et la ligne de bus pour aller dans la vieille ville est à 3 min à pied. Il faut compter environ 20 min pour rejoindre la Piazza Venezia.

Aucun vis-à-vis sur la terrasse de la Terrazza Fermi

Amateur d’histoire et de beaux monuments, cette ville est faite pour vous ! Rome, c’est un musée à ciel ouvert. Et pour rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport de Fiumicino, nous avons opté pour le train de banlieue omnibus FL 1 qui rejoint la gare de Roma-Trastevere (15 min à pied de notre logement).
Côté activités, nous avons pris le Pass Roma (77€ / personne). Il permet deux entrées dans deux lieux avec coupe file, sert de carte de transport (pendant trois jours consécutifs) et offre des réductions dans les autres lieux touristiques et musées. Pour se le procurer, rien de plus simple : RDV au point information en face du Forum Romain et à coté du Colisée.
Pour ceux qui se posent la question => le sigle S.P.Q.R. signifie “Senatus Populus Que Romanus” qui se traduit par  « Le sénat et le peuple romain ».

A ne pas louper :

  • Le trio : Forum -Palatin – Colisée

Notre découverte de Rome a commencé par une journée “antique”.
Nous avons activé notre pass avec l’accès au Forum romain et au mont Palatin. Ces deux lieux constituent la cité antique de Rome : incontournables. Nous voici plongés au cœur de ce qui était autrefois une place de marché très animée. Nous découvrons ainsi un ensemble de ruines et de bâtiments historiques (colonnes mais aussi églises dans d’anciennes rues pavées).


Le Forum romain du point de vue du Palatin

Comptez environ 3 bonnes heures pour la visite du Forum et du mont Palatin… 

Le Forum romain

Comme marcher ça donne faim… pause déjeuner à “La Biga Wine Food” avec vue sur le Colisée. Endroit parfait pour une bière fraîche et une pizza (comptez 8€ la bière et 14€ la pizza) avant d’attaquer la visite du Colisée.

La pause déjeuner !

Instant “Guide touristique” sur le Colisée :
– Il a plus de 2 000 ans
– Il servait à accueillir les festivités et les spectacles (Ex: les combats de gladiateurs).
– Il présentait une capacité d’accueil de 50 000 personnes.

Le Colisée vue del tempio di Venere e Roma

En face, nous découvrons l’Arc de Constantin.

L’arc de Constantin vue du Colisée 

  • Le Vatican

L’un des lieux les plus sacrés de la Religion Catholique est le Vatican et que nous soyons ou non catholique, ce lieu est riche : architecture, objets d’art, etc. Nous avons décidé de prendre un guide pour profiter d’informations mais aussi d’anecdotes… Nous voici donc avec notre petit groupe (11 personnes) pour 3h de visite. Un autre avantage non négligeable : le gain de temps. En effet, le billet est coupe file… et vu le monde sur place dès le matin… merci l’accès prioritaire qui nous évite au moins 2h de queue!

=> Billet coupe-file et visite guidée – Musées du Vatican, Basilique Saint-Pierre et Chapelle Sixtine (60€ par personne via Musement)

La Cour de la Pigne

La visite commence par le musée du Vatican, passe par la chapelle Sixtine et termine dans la basilique. Avec le guide, nous découvrons la Cour de la Pigne, la Galerie des Cartes Géographiques, la Galerie des Tapisseries, la Galerie des Candélabres et bien sûr les salles de Raphaël. Nous arrivons ensuite au point culminant : la Chapelle Sixtine. Surprise : le guide n’est pas autorisé à nous parler à l’intérieur de la chapelle, les informations nous sont donc fournies avant d’y entrer à l’aide de photos des tableaux … Nous sortons ensuite par une porte “spéciale” qui nous emmène tout droit dans la Basilique Saint Pierre. Cette dernière fait presque deux fois plus grande que Notre-Dame de Paris.

Panoramique de la place Saint Pierre et la Basilique.

Instant “guide touristique” => la basilique mesure 193 m de long pour 120 m de haut. Elle a été construite entre 1506 et 1626. Ne pas manquer : la Pietà de Michel-Ange,  la chaire du Bernin et de Borromini, le grand (30 m de haut) baldaquin.

Le baldaquin de 30 mètres

Et pensez y quand vous préparer votre valise… Il s’agit d’un lieu religieux, le code vestimentaire est strict : épaules couvertes, pantalons et jupes longues. ! Si votre châle glisse de vos épaules, ne vous inquiétez pas un garde vous le rappellera gentiment… ou pas!

Comme nous avons souhaité profiter à 100% de la découverte, nous avons visité la coupole de la Basilique (non compris dans notre billet). Avis aux sportifs, il y a 551 marches à gravir pour atteindre le sommet (6€/personne). Avis aux moins sportifs, il y a un ascenseur pour les 231 premières marches… mais il vous en coûtera 2€ de plus (8€/personne).

En prenant l’ascenseur, on atteint un premier niveau : la balconada intérieure qui constitue la base de la coupole. On peut ainsi admirer de plus près la grande coupole et ses murs constitués de mosaïque. Ce palier nous donne un autre angle de vue de l’intérieur de la Basilique et permet aussi de mieux se rendre compte de la grandeur des lettres de la mention en latin “Tu es Pierre et sur cette Pierre je bâtirai mon église et je te donnerai les clefs du royaume des cieux”. Chaque lettre fait 2 mètres de haut.

La “balconada” intérieure, la base de la coupole

Reste 320 marches… Autant le dire : claustrophobes s’abstenir! Nous voici parti pour l’ascension en passant par un escalier étroit en spirale. Impossible de se croiser dans ces marches! Comptez environ 10 minutes à la file indienne mais la récompense en vaut la peine : la vue impressionnante de la Place Saint-Pierre et de la ville de Rome à 360° !

La vue sur la place du haut de la coupole

Une fois le bol d’air (ou … la reprise du souffle après les marches), l’admiration de la vue et et la prise de photos, il s’agit d’attaquer la descente. En cours de route, il est possible de se rendre sur une terrasse annexe. On y trouve une fontaine d’eau (et des WC), une boutique de souvenirs et une cafétéria mais aussi une vue sur la place et les statues supérieures. Un piatto di pasta al pomodoro (plat de pâtes sauce tomate) plus tard, nous terminons la descente!

Les statues de la Basilique vue de dos

  • Le quartier baroque : Fontaine de Trevi, Panthéon et Plaza Navona

On sera tous d’accord : inconcevable d’aller à Rome et ne pas aller voir la fontaine de Trevi! C’est un symbole et un incontournable de la ville! La fontaine se trouve à 3 min à pied de la Piazza Venezia…

Cette fontaine est monumentale! Au centre, on retrouve Neptune sur son char en forme de coquille entouré de chevaux ailés et de personnages mi-homme mi-poisson. On retrouve ensuite un peu plus haut quatre statues représentant les quatre saisons. Et il faut respecter la tradition : hop une pièce de monnaie par dessus l’épaule pour être certain que revenir à Rome un jour… une fois qu’on arrive à atteindre la fontaine bien sûr! Alerte foule de jour comme en soirée.

La fontaine de Trévi en nocturne

Nous continuons notre promenade vers le Panthéon : un édifice impressionnant et en très bon état de conservation à l’image des portes datent du IIe siècle de notre ère et des 16 colonnes soutenant le portique.

Le Panthéon et sa place animée

Sur la place, on retrouve un superbe obélisque au centre d’une vasque de fontaine. On quitte la place par une petite ruelle et on arrive devant un autre bel édifice : l’église Saint-Louis des Français. On poursuit vers la Piazza Navona. Dans la Rome antique à l’époque de l’empereur Domitien , il s’agissait d’un stade de 30 000 places (premier siècle de notre ère) d’où la forme elliptique conservée aujourd’hui. Aujourd’hui, on y trouve trois superbes fontaines et de nombreux restaurants et terrasses où savourer un bon café à l’italienne. La fontaine centrale est la plus spectaculaire : la fontaine des quatre fleuves, œuvre du Bernin où trône également l’obélisque de la place.

La fontaine de la Piazza Navona

La balade se poursuit vers le castel Sant’Angelo. On le retrouve sur la rive droite du Tibre en traversant le très beau pont Saint Ange, jalonné de 10 statues d’anges portant les instruments de la passion du Christ ainsi que par les statues de Saint Pierre et Saint Paul. Instant “Histoire” : le château doit son nom à l’archange Saint Michel qui serait apparu au Pape Grégoire Ier expliquant ainsi la statue de l’archange située à son sommet.

Le Castel Sant’Angelo vue des quais avec le Vatican en fond

Le soir, nous avons attendu la tombé de la nuit pour voir le Colisé ainsi que la fontaine de Trévi sous un autre jour… et nous avons dîné sur la piazza Navona au Ristorante Caffè Domiziano. Pour monsieur, des Tortellini “Classico” et pour madame, des gnocchi gorgonzola y spinaci…

Tortellini “Classico” et Gnocchi gorgonzola y spinaci

Et nous voici dans le dernier bus pour rentrer à l’appartement… Il y a des bus jusqu’à environ 00h30 le week-end.

 

  • De la Piazza Del Popolo à la Piazza Di Spagna

Le « nord » se caractérise par une ambiance plus chic (boutique de luxe) autour de la piazza del Popolo et de la piazza di Spagna. Nous avons commencé la journée par la Pizza Del Popolo puis nous avons grimpé par les terrasses du Pincio, au-dessus de la piazza pour entrer dans la villa Borghese qui contrairement à ce que son nom laisse penser est un parc… et il est immense : 80 hectares!

Une des nombreuses fontaines de la Villa Gorghese

En passant par le parc, nous avons rejoint l’église Trinità Dei Monti (la Trinité-des-Monts) qui se trouve en haut de l’escalier de la Piazza Di Spagna. En bas se trouve une fontaine : la Fontana della Barcaccia. Elle représente une sorte de barque qui semble prendre l’eau. Cette fontaine fait apparemment référence à une grave inondation survenue à Rome en 1598.

La Fontana della Barcaccia sur la Piazza Di Spagna

Nous avons ensuite flâné au gré des rues et fait un arrêt gourmandise : un tiramisu et une glace… de chez Pompi jusqu’à se retrouver de nouveau sur la Pizza Venezia.

Pause “goûter” dans les rues animées

  • Santa Marinella

Après ces journées visites.. il était temps de s’accorder une journée farniente! Direction la côte pour une journée plage… On saute dans un train à la gare Trastevere direction Santa Marinella (8 arrêts de train – comptez 6€ le billet aller-retour. Surprise : les plages payantes sont plus faciles à trouver que les plages libres.


La plage payante de Santa Marinella

En Italie, la culture des plages n’est pas la même que dans d’autres pays d’Europe. Vous devez donc vous adapter aux façons de faire locales. En sortant de la gare, les premières plages avec les transats sont payantes (comptez 30€ pour deux transats et un parasol)… mais un peu plus loin se trouve une plage public, petite mais gratuite. 

La mer est bonne et la vue est belle côté plage publique…

  •  Ostia

C’est l’heure du dernier jour et comme nous reprenons l’avion le soir et rendons notre logement le matin : nous avons nos bagages avec nous. Du coup : nouvelle journée plage! Nous avons choisi la simplicité avec l’une des plages les plus proches plages de Rome : Ostia (30 min de Rome).

Comptez 15€ pour un transat et un parasol. 

Journée venteuse sur la plage de Ostia … il n’y a pas foule!

 Et voici l’heure de reprendre l’avion…

Date : 21 au 27 Juin

Laisser un commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com

error: Content is protected !!