28 Septembre 2017 : nous voici en Nouvelle-Zélande!
C’est parti pour 40 jours de road-trip! 

Petit mémo sur le trajet

  • Tarif : 850.35€ pour deux personnes (au départ de Singapour)
  • 30 kgs de bagages autorisés
  • Compagnie : Malaysia Airlines
  • Escale d’1h40 à Kuala Lumpur (Malaisie) : l’aéroport est super bien pensé avec des navettes qui emmènent d’un terminal à un autre!

Nous avons atterri à Auckland! Nous avions réservés en amont un logement afin de pouvoir se poser 3 jours le temps de trouver le van de nos rêves! Nous avons séjourné au Cosy City Apartment dans le “Heritage Hotel”. Pour être franc, vous pouvez trouver beaucoup mieux pour moins cher et beaucoup plus propre! Côté trajet, compter 80$ en taxis.

Sinon côté opérateur, nous avions souscrit chez Free et c’est la grosse déception car nous n’avons aucune data… ça sent la demande de remboursement! (Finalement, le bug a été solutionné sous 15 jours).
Système D : nous avons profitez de notre wifi avec la chambre d’Auckland pour télécharger toutes les cartes des deux îles sur Maps ainsi que l’appli CamperMate! Cette appli : c’est juste la base!!! Impossible de passer à côté, elle indique tout ce que vous pouvez désirer!

Notre recherche de vans nous a amené chez Jucy (que nous avons éliminé à cause du prix beaucoup trop élevé : 5200$ pour 36 jours) et nous sommes tournés vers Escape Car Rental! 3625$ pour 36 jours avec Assurance tout inclus (on ne plaisante pas avec la sécurité !)
En plus d’avoir un prix
honnête, les vans ont de la gueule et côté équipement, tout dedans était neuf ou quasi neuf!
Merci Harry 😉

C’est parti, à nous la liberté! 
Un retour ici sur le début de notre visite de l’île du Nord …

Selon la légende māori, l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande est un énorme poisson qui a été attrapé par Maui. Ainsi, le Northland est parfois appelé « la queue du poisson » : Te Hiku o Te Ika.

Ce fut également la première région connue des Européens. Les commerçants et les chasseurs de baleine et de phoques furent les premiers Européens à s’y installer. La colonisation s’accéléra avec l’exploitation du bois de kauri. 

Jour 1 – Auckland -Dargaville

C’est à Auckland que nous avons trouvé notre van. C’est aussi la plus grande zone urbaine du pays. Elle est la ville la plus peuplée de Nouvelle-Zélande avec environ 1 500 000 habitants (soit plus d’un quart de la population du pays). Bref Auckland est une grande ville avec beaucoup de monde…

Nous n’avons pas forcément apprécié, ni trouvé d’intérêt à la ville (surement car nous sommes venus chercher les grands espaces…).

Dès que nous avons trouvé notre van, direction le Nord! Et changement de plan dans l’itinéraire initial… on commencera par l’Ouest de l’île (on roule à gauche, on part à gauche comme ça le copilote peut facilement prendre les photos…) Bref direction notre premier arrêt qui sera Dargaville!
Dargaville, c’est une petite v
ille d’un peu plus de 4000 habitants. A la base créée pour le commerce des arbres Kauri, elle est aujourd’hui connue pour être la capitale des Kumara (les patates douces néo zélandaises). Première session shopping dans un Countdown pour faire le plein de nourriture et prévoir les essentiels (éponge, produit vaisselle, sopalin, tim tam…).

La météo n’étant pas ultra clémente avec nous (bonjour la pluie et le vent) … la nuit tombant et ne trouvant pas de free camp dans le coin : direction Baylys Beach avec son camping en bord de mer Baylys Beach Holiday Park (comptez 20$/personne).

Jour 2 – Dargaville – Opononi

À seulement 30 minutes au nord de Dargaville, nous sommes allés à la découverte des Kai Iwi Lakes… des lacs qui font partie du domaine de Taharoa, une réserve récréative. 

Nous reprenons la route direction la forêt de Waipua et les derniers Kauri géants. Là… c’est Julien qui est fan. Conduire sur cette route qui traverse la forêt est une expérience mémorable : bonjour les routes sinueuses et les nombreux virages! Pour le copilote, c’est observation des énormes Kauris et des fougères colorées tout le long de la route.

Impossible de passer à Waipoua Forest sans se rendre au pied du Tane Mahuta. Ce géant est le plus grand kauri vivant de Nouvelle-Zélande. À plus de 2000 ans, il est surnommé ici le “Seigneur de la forêt”. Pour notre part, nous avons été plus impressionnés par “le père de la forêt”: Te Matua Ngahere. Il est plus âgé et surtout…plus gros! Nous avons aussi été rendre visite aux Four Sisters, qui sont sur le chemin. Ces dernières montrent leur force en nombre plutôt qu’en circonférence…

Petit instant historique : il faut laver les chaussures avant de rentrer dans la forêt! Ensuite, nous marchons sur des sentiers sur pilotis pour protéger la forêt!

La suite de la route se poursuit avec l’arrivée à Hokianga Harbour. Ce lieu a une signification particulière : Hokianga-Nui-A-Kupe signifie «l’endroit du grand retour de Kupe». Les iwi du Northland (tribus maories) prétendent que le premier atterrissage du waka (navire) de Kupe (un explorateur à la recherche de la Nouvelle-Zélande) était sur les rives du port de Hokianga. Sur la rive d’en face, on peut apercevoir d’énormes dunes de sable blanc.

Nous passons la nuit dans un second camping payant car toujours pas de Free camp dans le coin… Nous dormons donc à Opononi Beach Holiday Park pour 20$/personne.

Jour 3 – Opononi – Awanui

Il est l’heure de reprendre la route direction Rawene pour prendre un ferry (22$ le passage). Nous partons ensuite à l’Ouest à la recherche de l’énorme dune de sable… dont nous trouverons jamais l’accès! Ça aura été l’occasion de tester le van sur des chemins un peu moins praticables!

Notre prochain arrêt : Mitimiti. Il s’agit d’un petit village qui se trouve près de la forêt de Warawara à 44 km à l’Ouest de Kohukohu. Le nom Mitimiti est censé provenir d’un terme maori signifiant «lécher», une référence à la croyance que les âmes des morts, en route vers le cap Reinga, s’arrêtaient ici pour boire à l’embouchure du ruisseau Mitimiti.

Arrêt suivant : Ahipara. Une ville à l’extrémité Sud de Ninety Mile Beach, avec la péninsule de Tauroa à l’Ouest et la forêt d’Herekino à l’Est… et des kilomètres de plage ! Le nom vient des mots de la langue maorie ahi, qui signifie feu, et para, une grande fougère, et peut être traduit par «un feu auquel le para a été cuit».

Nous rejoignons notre premier free camp dans la ville de Awanui : Awanui Sports Complex!

Jour 4 – Awanui – Mangonui en passant par Cap Reinga

Avant de se rendre au point le plus au Nord de l’île, nous faisons un petit arrêt aux Ninety-Mile Beach. Il s’agit de la bande de sable légendaire qui s’étend d’Ahipara à Scott Point. Petite précision : Ninety-Mile Beach fait 88 kilomètres de long contrairement à ce que son nom laisse penser… 
Cette plage est officiellement une route, mais autant vous dire qu’on ne s’y est pas risqué avec un van! Il faut vraiment avoir un 4×4 et conduire seulement à des moments précis des marées.

Nous voici à Cap Reinga (en maori Te Rerenga Wairua) : la pointe Nord-Ouest de la péninsule Aupouri. Le cap est situé à plus de 100 km au Nord du centre habité le plus proche, Kaitaia. Une seule route (bitumée hourra!) mène jusqu’au cap. 
Le nom du cap provient du mot maori reinga, signifiant « les Enfers ». Un autre nom maori pour le lieu est Te Rerenga Wairua, signifiant « le lieu du grand saut de départ des esprits ». Les deux font référence au fait que les Maori pensent que les âmes des morts vont au cap rejoindre l’Au-delà.

On termine la journée par Te Paki ! Ici : bienvenue sur une autre planète ! Les sables dorés des dunes de Te Paki sont les plus grands de l’hémisphère Sud. Certains d’entre eux s’élèvent jusqu’à 140m. Les formations de sable, la végétation et le sable continuellement en mouvement donnent le sentiment de marcher dans le désert…

Jour 5 – Mangonui – Sandy Bay

Nous reprenons la route pour traverser le comté de Whangaroa qui est situé sur la côte Est du district d’extrême-Nord à Northland. Il englobe une zone pas mal de petites villes et plusieurs plages.

La région est riche en chutes d’eau. Notamment une chute d’eau de 27 mètres : Rainbow Falls (Kerikeri). La petite promenade après déjeuner avec un accès facile et une promenade agréable…

Notre route nous amène ensuite aux chutes Haruru, près de Paihia. Haruru signifie «gros bruit» et présente une forme atypique : l’eau tombe en forme de fer à cheval. Dans les années 1800, plus de 100 villages maoris bordaient les rives de la rivière Haruru qui coule vers la mer à Waitangi. La légende Maori dit qu’un taniwha (monstre de l’eau) vit dans la lagune sous les chutes Haruru.

La nuit était prévue dans le free camp de Hundertwasser Car Park mais une fois sur les lieux… nous avons décidé de pousser un peu plus loin notre route ! (Une nuit en pleine ville et entourés de camions ne nous tentait pas !) Nous avons bien fait car nous avons trouvé le free camp parfait : Woolleys Bay – Western Carpark ! Un dîner en bord de plage, un tour de drone en nocturne et nous rejoignons notre emplacement…

Jour 6 – Sandy Bay – Baldrock View Farm

Le réveil se fait sous le soleil et pour la douche… et bien c’est derrière une colline. Et oui : baignade! Autant vous dires : elle n’est pas chaude du tout ! Après cette pause, nous reprenons notre route.

Notre circuit nous amène à Tutukaka : un port qui constitue la porte d’entrée de la réserve marine de Poor Knights et des plages de sable blanc de la côte.

Nous passons ensuite par Whangarei Falls, une chute d’eau. Cette dernière tombe verticalement sur 26,3 mètres sur des falaises de basalte. Trois plates-formes d’observation permettent un accès facile aux vues spectaculaires et une promenade circulaire autour des chutes permet de les voir sous tous les angles.

Nous explorons ensuite la zone du Grand Marsden s’étend de One Tree Point dans le port de Whangarei, au Sud du canton de Ruakaka. La zone est reconnue pour Northport, un port de marchandises et Refining NZ : la seule raffinerie de pétrole du pays.

Le free camp initialement prévu était à Port Albert… mais en raison du mauvais temps et des moustiques, direction Baldrock View Farm pour un camping à 12.5$/personne la nuit mais avec douche et “animaux” (nos voisins : des veaux et des poules !).

Jour 7 – Baldrock View Farm – Cathedral Cove

Vous voulez savoir hein bande de curieux…
Et bien cette étape… vous sera racontée dans l’épisode suivant (dès qu’on aura le temps de l’écrire!) car elle ne concerne plus le Northland!

3 Comments

  1. Milie

    30 octobre 2017 at 9 h 44 min

    J’adore!!! Vous vous éclatez et ça se voit! Hâte de lire la suite comme d’hab bisous les aventuriers

    Reply
  2. Deschamps Denis et Danielle

    29 octobre 2017 at 22 h 53 min

    Toutes nos félicitations pour les photos, les commentaires c’est très beau de voyager avec vous 2, vous nous faites partager votre bonheur, vos émotions, nous en voulons encore !…
    Bises de Danielle et Denis

    Reply
  3. Morin Véronique

    26 octobre 2017 at 15 h 55 min

    super les photos la larme à l’oeil de vous voir heureux trop beau !!!!mam.

    Reply

Laisser un commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com