Après les dunes de sable de Port Stephens… nous voici à Newcastle.

Newcastle est une ville côtière située à 160 km au nord de Sydney (on se rapproche !). Avec 359 167 habitants, c’est la septième ville d’Australie et la seconde de Nouvelle-Galles du Sud. C’est le plus grand port d’exportation du charbon au monde (71,4 millions de tonnes). 

Petit point histoire :
La région de Newcastle était occupée par les populations aborigènes Awabakal et Worimi. Le lieutenant John Shortland est le premier européen à visiter “accidentellement” la région en septembre 1797. A la base, il avait été envoyé à la recherche de bagnards. Ces derniers s’étaient emparés du bateau qui les emmenaient vers le bagne de Sydney… Shortland expliqua à son retour qu’il avait découvert un port en eau profonde et d’abondantes réserves de charbon dans cette région. Au bout de deux ans, le charbon extrait de la région était la première exportation de la nouvelle colonie. Newcastle était surnommée « l’enfer » à l’époque… Les plus dangereux bagnards étaient envoyés dans les mines de charbon en guise de punition pour leur crimes.

Notre camping se trouve juste en face de Newcastle… du coup nous laissons la voiture au camping et hop nous partons à pied direction le ferry pour aller en ville ($10.40 pour 2 / aller-retour) ! Autant le dire, les alentours de la ville sont plutôt… “industriels” et donc le paysage n’est pas forcément super beau ! Mais cela s’améliore dans la ville. On se rend compte que la région de Newcastle a mis en place une programmation créative pour amener la culture et les arts dans la ville (plaquette, rénovation du centre, ouverture de lieux…). Les murs de Newcastle sont décorés avec des grands tags .

Après un passage en bord de mer, on décide de rentrer dans les terres direction la cathédrale. On continue ensuite direction la Newcastle Mémorial walk puis une piscine naturelle à flancs de mer  : The Bogey Hole près du King Edward Park. Il s’agit de l’un des plus vieux bain d’Australie (très rustique). On redescend ensuite en longeant la mer direction la plage de Newcastle et sa piscine municipale (d’eau de mer) : L’ Ocean Baths. Point positif : les enfants peuvent apprendre à nager sans avoir peur des vagues.

Nous continuons notre promenade en longeant la Nobby’s beach. La balade nous amène au niveau du phare de la ville (qui ne se visite que le dimanche) et d’une plage spécialement réservée aux chiens (oui oui ça existe). Nous terminons avec la Newcastle Breakwall qui amène derrière le phare (lieu de prédilection des joggeurs) accompagnés par des dauphins qui longent la jetée…

C’est à ce niveau que se situe le Fort Scratchley, une ancienne installation de défense côtière, devenue maintenant un musée. Il a été construit en 1882 pour défendre la ville contre une éventuelle attaque russe. L’armée australienne a quitté le site en 1972.

Nous sommes tellement bien dans notre camping que nous décidons de prolonger une nuit de plus pour profiter le lendemain de la plage ($38/nuit mais avec accès privé directement du camping svp !)

Laisser un commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com