Nous quittons la côte et Port Augusta pour rejoindre le centre de l’Australie! Et nous ne partons pas seul (voici les parents rassurés) ! Nous sommes organisés en « convoi » comme on appelle ça ici. 

Nous partons à 3 véhicules pour affronter le désert. Dans notre team, on retrouve Marie et Rayane (rencontrées au travail) avec « Titine » (un Pajero comme nous) et Emmanuelle et Dylan (des anciens de Sundrop) avec leur van.
Sur la route, on ne peut pas louper les différents lacs de sel qui donnent un paysage assez irréel…

En plein cœur de l’Australie, entre Port Augusta et Alice Springs, se trouve Coober Pedy : la seule ville à des centaines de kilomètres à la ronde au milieu de la terre rouge inhabitée. Ce sera notre première escale avant Uluru. La ville se trouve à environ 500kms au nord de Port Augusta et présente un paysage plutôt spécial !

La ville de Coober Pedy est connue comme la capitale mondiale de l’opale : une pierre rare et lumineuse. La ville est aussi réputée pour ses maisons troglodytes : les « dugouts ». En raison des fortes variations de températures : chaleur extrême le jour et froid glacial la nuit, la plus grandes parties des habitations sont construites sous terre (maisons, églises, bars…). Les températures restent ainsi aux alentours de 23/26°c.

Dès notre arrivée, on ne peut pas louper les mines qui entourent la ville. La première pierre a été trouvé en 1915 par un adolescent de 14 ans : l’année suivante, les mineurs s’installaient et c’était le point de départ d’une industrie prolifique. Les années 1960 et 1970 ont représentés l’âge d’or de la ville avec une arrivée massive de migrants européens partis chercher fortune. C’est à ce moment que Coober Pedy devient la capitale mondiale de l’opale. Encore aujourd’hui, 80% du marché mondial vient d’ici même si l’industrie connait un déclin depuis 2008. La ville est plutôt récente bien que les Aborigènes vivent dans la région depuis des milliers d’années. Le nom de la ville, provient de l’aborigène Kupa Piti qui signifie « trou d’eau des garçons ».

De par ses paysages aride et lunaire, la ville est aussi connue pour les tournages de films tels que Mad Max (avec Mel Gibson en cuir), Planète Rouge (avec Val Kilmer sur Mars) ou encore Pitch Black (avec Vin Diesel en mercenaire spatial). Tout est ocre, du gravier à la poussière, ce qui se prête à des films de science-fiction post-apocalyptique du monde sans loi, ni règle sociale…

Nous visitons les différents sites afin de s’imprégner des lieux : le Stuart Monument, l’église Orthodoxe Serbe, l’église catholique St Peter and Paul, le musée gratuit Umoona Opal Mine & Museum. Au Big Winch, on retrouve un assemblage d’objets qui constituent l’œuvre d’un artiste contemporain… De là, on peut observer la ville avec notamment ses véhicules abandonnés, ses mines, son cinéma en plein air… mais aussi le désert à perte de vue à 360° à la ronde.
Inconcevable de ne pas passer par la case shopping. Nous allons donc chez Opalios pour l’achat souvenir (cadeau d’anniversaire de Eglantine) : un pendentif et des boucles d’oreilles en Opale ! Merci Julien et merci à Stella, la vendeuse, qui nous a couverts de cadeaux ! L’occasion aussi de découvrir au travers d’un livre l’activité de son mari : chasseur d’opale depuis 1973 ! Incroyable de voir ces vieilles photos d’époque.

De Coober Pedy, il se dégage une ambiance particulière : un lieu fascinant mais en même temps où l’on ne souhaite pas vivre. Nous reprenons la route en direction d’un lieu classé au patrimoine mondial : Uluru !

 

Point “culture” – l’Opale :

On peut entendre parler d’opale solide, doublet ou encore triple. 

Opale Solide
L’opale solide a été minée et présentée en une seule pièce, soit dans son état naturel, soit après avoir été coupée et polie. Il n’a pas été traité chimiquement et n’a pas d’autres matériaux cimentés. L’opale solide peut être mis dans l’eau sans souci.

Différents types de  “Solid Opal” sont :
– Crystal Opal : une opale solide transparente avec des couleurs vives qui défilent à travers (appelé “Crystal” en raison de sa transparence). 
– Black Opal : une opale solide naturellement foncée. Black Opal n’est pas seulement noir comme son nom l’indique, c’est une opale sombre avec des couleurs vives qui défilent à travers.
– Boulder Opal : une opale solide brillante qui est généralement coupée avec sa base de pierre naturelle laissée sur elle, ce qui lui donne plus de corps. (L’opale Boulder n’est pas extraite à Coober Pedy).

Doublet et Triplé
Un “Doublet” est une couche mince de Solid Opal qui est stratifiée à une base foncé formant 2 couches.
Un “Triplet” est essentiellement un doublet avec un bouchon transparent de verre ou de quartz formant 3 couches. Le dessus de quartz grossit souvent la couleur de la pierre, donnant également une couverture protectrice pour le morceau mince d’Opale.

 

Coober Pedy – Episode 2
Suite à notre excursion dans le centre jusqu’à Alice Springs (articles à venir), nous redescendons vers Port Augusta en repassant par Coober Pedy… l’occasion pour nous de compléter notre découverte avec la visite de l’intérieur d’une mine. Nous passons par Tom’s Working Opal Mine ($15/personne). La visite est impressionnante entre les morceaux d’opales dans le mur que l’on voit avec une lampe UV, les couloirs et les tunnels creusés par les machines…et les explosifs !
Un petit passage par la case shopping pour Eglantine avec l’achat d’une bague en Opale pour compléter la parure… (Merci les parents pour le cadeau d’anniversaire 😉 ) et on reprend la route !

1 Comment

  1. Morin Véronique

    22 avril 2018 at 14 h 23 min

    magnifiques photos les enfants de gros bisous !!!!!

    Reply

Laisser un commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com