Impossible d’aller découvrir la côte Ouest sans passer par la fameuse plaine de Nullarbor… Comme vous vous en doutez… il ne s’agit pas d’une destination en soi mais juste d’un passage obligé. Il permet de prendre vraiment conscience de la grandeur de l’Australie. Dans sa plus grande largeur, la plaine s’étend sur environ
1 200 km d’Est en Ouest entre l’Australie-Méridionale et l’Australie-Occidentale. En gros, pendant 1 200 km, il n’y rien… ou presque.

Il s’agit d’une vaste zone plate, presque sans arbre et aride (la totale quoi). Pour la définition : le terme de « Nullarbor » est formé sur les mots latins « nullus » (nul) et « arbor » (arbre). Les Aborigènes ont donné à cette région le nom de Oondiri qui signifie « sans eau ». C’est le plus grand plateau au monde de calcaire d’un seul tenant et il occupe une superficie d’environ 200 000 km2.

La route est quelque peu ennuyeuse…Ici on oublie le rallye en mode 4×4 : pas de virage, très peu de courbes et surtout du plat, du plat et toujours du plat. Les trois-quarts du temps la route traverse le désert mais (hourra) parfois, elle longe la mer (la Great Australian Bight). Ce sera notre principale attraction pour casser la monotonie de la route : s’arrêter sur les différents lookouts et admirer les points de vue sur l’océan du haut des falaises.

Sur la route, on trouve de nombreux panneaux routiers assez insolites comme : « Prochain magasin dans 1000 km » ou encore « Attention animaux » (chameaux, émus, wombats, kangourous…). Pour être honnête, ce sont surtout les kangourous que l’on va retrouver sur le bas-côté (#cimetière)! Pour ce qui est des chameaux, nous n’en verrons pas un seul ! Insolite aussi : les 6 pistes d’atterrissage pour les avions directement sur la route avec leur fameux passage piéton (le face à face doit faire bizarre) !

On y trouve aussi la ligne droite la plus longue d’Australie : 145 km, située côté Western Australia entre Caiguna et Balladonia.

La zone étant déserte, on se doutait que nous n’aurions pas de réseau… donc nous avons donc découvert à la fin du trajet le changement d’heure… Le Western Australia à deux heures (l’hiver) ou trois heures (l’été) de décalage (retard) par rapport à la côte Est. Et par-dessus cela, les quelques « villages » du centre du Western, sur Nullarbor Plain, ont décidé d’avancer leurs horloges de 45 minutes par rapport à la côte Ouest. Bon ce changement d’horaire, on a l’a pas vu passer hein…

On ne pouvait pas traverser Nullarbor sans refaire le plein de notre Walid Le Bolide. On ne risque pas vraiment la panne sèche vu le nombre de stations-services figurant tout le long de la route (environ tous les 200 ou 300 km). En revanche, vu les prix, on aurait bien envie de passer cette étape (jusqu’à 2$ par litre en plein milieu), alors qu’il ne valait pas plus de 1,35$ à l’est.

On ne traverse pas sans passer, à peu près à mi-chemin, le fameux Border Village. On peut parler de « frontière » entre le South Australia et le Western Australia puisque nous passons un contrôle. Il est interdit de faire passer des fruits, des légumes, des plantes et tout un tas de produits d’un État à l’autre. Un douanier nous demande ainsi de vérifier le coffre et l’arrière de la voiture. Même la boite à gants et le vide poche central y passent (on ne sait jamais, dès fois que l’on cache de l’ail ou de l’oignon crus…)

Pour finir, ce n’est pas notre truc mais pour les amateurs : on retrouve le long de l’Eyre Highway, le parcours de golf le plus long du monde ! À chaque étape pendant 1 365 km, les golfeurs pourront jouer un trou. Il y en a 18 en tout !

Au final, la traversée nous aura prise 2 jours (moins que ce que nous pensions) ! A nous le Western Australia avec une première destination phare : Espérance et ses plages de sable blanc…. 

*WA : Western Australia

Laisser un commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com