Un petit paradis à 2h de Melbourne !

Le parc Wilsons Promontory est affectueusement surnommée “The Prom” par les Australiens. Il s’agit d’une péninsule en majeure partie recouverte par un parc national, protégée il y a plus d’un siècle. Wilsons Promontory National Park est réputé pour ses forêts, ses dunes, ses plages sauvages, sa faune abondante et ses points de vue à couper le souffle.  C’est ce que nous allons découvrir ! Une très bonne surprise : l’entrée et le parking sont gratuits  !

Le premier Européen à se rendre sur ce promontoire en 1798 est George Bass, un chirurgien de la marine britannique. Au départ, les Européens y voient un endroit parfait pour exploiter les phoques, les baleines, le bois mais aussi pour s’adonner au pâturage. Dès les années 1840, les éléphants de mer avaient disparu et la population des otaries à fourrure avait diminué dramatiquement… Face aux pressions diverses, le gouvernement du Victoria donne ainsi à Wilsons Promontory le statut de parc national en 1908.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, le parc fût fermé au public et servi de base d’entraînement militaire. Ce n’est qu’à partir des années 1970 avec la création d’une route bitumée que le parc commence à recevoir de nombreux visiteurs. 

Comme dans tous les parcs nationaux, il est interdit de camper dans des zones non désignées. Le camping de Tidal River, au cœur du parc, propose 480 emplacements de camping mais ce n’est pas donné. Nous décidons donc de faire des allers-retours entre le free-camp le plus proche : Franklin River Rest Area entrecoupé par une nuit dans le parc ($60/nuit). Le free-camp Franklin River Rest Area se trouve à 1h du point central du parc (Tidal River) et n’autorise que 2 nuits consécutives sur place. De plus, nous prévoyons de faire une grande randonnée le deuxième et troisième jour. C’est pourquoi, le choix d’une nuit de camping au cœur du parc avec ses douches chaudes nous parait idéal. Donc 2 nuits au free-camp / 1 nuit dans le parc national/ 2 nuits au free-camp. Parfait !!

 

Pour notre premier jour, nous décidons de faire la marche de Pillar Point. Pillar Point est une avancée de rochers de granite qui offrent une vue imprenable sur les plages de Norman et Squeaky et les îles au large des côtes du Prom. De retour de notre balade sous environ 36°C, nous profitons des BBQ à disposition et allons ensuite nous rafraîchir au niveau de la plage principale : Norman Beach. Petit coin de paradis avec une eau chaude, transparente et turquoise 🙂

Le deuxième jour est dédié à une randonnée un peu plus longue : l’ascension du Mount Oberon. A partir du parking Telegraph Saddle, cette balade suit un sentier de 3.4km jusqu’au sommet du Mont Oberon. Le parcours nous amène devant des vues panoramiques époustouflantes sur Tidal River, la côte et les îles au large. Une vue à quasi 360° ! On ne va pas se mentir, la montée est assez raide… et surtout, nous n’avons pas arrêté de nous faire attaquer par des taons (nous avons dû en chasser une vingtaine). Pensez à mettre du repelant pour les insectes (pas comme nous quoi !). La vue au sommet vaut l’effort et notre pause déjeuner avec cette vue était juste parfaite !

Nous avons profitez de notre après-midi pour découvrir les autres plages du parc : Whisky Bay, Pic NicBay et Squeaky Beach. Nous nous sommes baignés à Squeaky Beach, en revanche, impossible de se poser sur la serviette en raison des assauts de taons… Nous avons dormi le soir dans le camping de Tidal River et … sous l’orage ! La nuit était sous le signe de la pluie et du vent !

Le troisième jour, nous avons prévu la randonnée de Little Oberon Bay. Et la météo était avec nous car contrairement à ce qui était prévu : pas de pluie ! Longue de 8 km, soit 3h de marche environ, cette randonnée est de difficulté moyenne et permet un combo de tous les paysages possibles : vues sur l’océan, la montagne et pour finir les dunes de sable. Et c’est quand Julien dit “on n’a pas vu de serpent au final…” que nous en rencontrons un !

Pour ce quatrième et dernier jour dans le parc, nous avons effectué deux marches : Cotters Beach et Prom Wildlife Walk (la plus connue car elle permet de voir des kangourous). Deux petites randonnées simples mais très agréables dans la verdure à la rencontre de la faune locale. Nous y découvrons de près les émeux (les grandes autruches d’ici). L’une d’elle a voulu faire la course avec notre voiture 😉

C’est l’heure de dire au revoir à ce parc qui est un des plus beaux que nous avons vu jusqu’à maintenant ! 
Nous quittons la nature pour un petit retour à la civilisation et la ville : direction Melbourne 😉

 

Laisser un commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com