Nous quittons le bord de mer pour l’intérieur des terres et la montagne…

Les monts Grampians sont une chaîne de montagnes à 235 km à l’ouest de Melbourne. Ils doivent leur nom à Sir Thomas Mitchell, gouverneur général de la Nouvelle-Galles du Sud qui leur a donné le nom d’une chaîne de montagnes de son Écosse natale. On les connaît aussi sous le nom de Gariwerd d’après l’un des langages des aborigènes de la région.

Depuis 1984, les Grampians sont protégés sur 1 700 km2  et abrite des sites rupestres aborigènes. 

Nous avons passé 4 jours au sein de ce parc riche en randonnées et en free-camp ! Chaque année, près d’un million de visiteurs convergent vers le massif pour arpenter ses sentiers et découvrir sa richesse naturelle !

Le centre Halls Gap, point de départ de beaucoup de randonnées, regroupe commerces, centre d’information mais aussi un grand espace de pic-nique où viennent à notre rencontre kangourous et cacatoès (attention ces derniers sont très intéressés par la nourriture).

Jour 1The Pinnacle avec le grand canyon

Nous attaquons avec la plus grande randonnée dès notre arrivée ! La randonnée jusqu’aux Pinnacles en passant par le Grand Canyon fait environ 7 km (aller-retour au départ du parking de Wonderland). Il faut normalement compter 5h mais c’est sans compter notre passion pour les arrêts “découvertes” (rochers, araignées, chasse au bâton de marche parfait pour Julien). 

Pensez à prendre beaucoup d’eau !!! Nous avions 2L et avons trouvé ça juste !

Après cette belle randonnée, direction le free-camp de “Under the Trees” en pleine forêt avec visites de kangourous et possums le soir mais aussi le matin !

Jour 2 – McKenzie Falls, The Balconies et Boroka Lookout

Cette randonnées est courtes mais quand même sportive car pas mal de dénivelé (2km – environ 1h). Nous partons avec notre déjeuner afin de pouvoir manger face aux chutes d’eau. Les cascades de McKenzie se contemplent de plusieurs points :  une première plate-forme d’observation en hauteur puis d’en bas. Nous décidons de poursuivre après le déjeuner le chemin qui longe la rivière pour nous rendre aux Fish Falls à 30min environ puis faisons demi-tour. La montée est un peu plus sportive car c’est 100% de montée.

Direction ensuite The Balconies sous la pluie… Après une courte balade en forêt, nous arrivons sur une plateforme qui offre un superbe paysage et une vue sur tout le massif. Sur la gauche de la plateforme se trouve le rocher ultra connu : le balcon.

Nous terminons la journée avec le Boroka lookout, toujours sous la pluie. Nous découvrons ce point de vue qui offre une vue sur la partie nord des Grampians et sur le lac. 

Jour 3 – Brambuk : le centre aboriginal

La journée est placée sous le signe de la pluie, nous décidons donc d’aller visiter le centre dédié à la culture aborigène au sein du parc. Les aborigènes sont présents dans les Grampians depuis plus de 30 000 ans. Traditionnellement connue sous le nom de Gariwerd, la lieu est au cœur de la création de nombreuses communautés aborigènes. Les découvertes d’artefacts indigènes australiens dans la région incluent des monticules de four anciens, des éparpillements de pierre laissés par la fabrication d’outils et d’anciens sites d’art rupestre.

Nous découvrons ainsi la culture et les significations des symboles aborigènes (notamment représentés sur les boomerang).

Jour 4 – Venus Bath et Gulgurn Manja

Pour notre dernier jour, nous avions gardé une petite marche : Venus Bath. La marche se trouve au niveau du jardin botanique et ne présente rien d’extraordinaire à notre avis. Nous décidons aussi d’aller voir un des deux sites de peintures rupestres situés au Nord du parc : Gulgurn Manja. Le deuxième site est fermé aux visites suite à un incendie qui a endommagé les lieux. 

Gulgurn Manja (prononcé Gulkurn Manya) signifie «les mains des jeunes». Les peintures de Gulgurn Manja comprennent des poissons, des traces d’émeu et des empreintes de mains. Ces peintures faisaient partie d’un style d’art local unique qui était utilisé pour raconter des histoires et transmettre la loi du peuple Jardwadjali (prononcé Yard-wa-jali).

Nous quittons le parc direction Renmark… pour un RDV professionnel (ça vous intrigue hein ? affaire à suivre…)

Laisser un commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com