Tellement de chose à voir sur la route qui mène à Perth ! 

  • Cap Leeuwin et Hamelin Bay

Il s’agit du cap le plus au sud-ouest du continent australien et le point le plus au sud d’une péninsule en forme d’enclume dont l’extrémité nord est le cap Naturaliste. Dénommé ainsi en décembre 1801 par Matthew Flinders, il tire son nom de la Leeuwin (” Lionne “), un navire néerlandais qui a découvert et cartographié une partie de la côte sud-ouest de l’Australie en mars 1622. La Leeuwin fut le septième navire européen à apercevoir le continent australien.

Le cap possède un phare, le phare du cap Leeuwin. L’entrée de ce dernier est payante, nous décidons donc de passer notre tour au vue de la météo peut propice à de belles photos (hormis si l’on veut jouer avec le ton dramatique…).

La ville la plus proche du Cap Leeuwin est Augusta, située à sept kilomètres au nord-nord-est. C’est là que nous allons déguster notre fish & chips de chez Colourpatch Fish & Chips face à la mer pendant un semblant d’éclaircie.

Située à l’extrémité Sud du parc national de Leeuwin-Naturaliste, à proximité du village d’Augusta, la baie d’Hamelin présente une grande plage de sable. On ne pouvait pas passer à côté de ce lieu. Il semble que l’on puisse observer de très près les « eagle rays » : les raies ! Elles sont apparemment curieuses et sont habitués à la visite… sauf qu’elles ne se montreront pas ! Nous n’avons pas de chance, nous n’en verrons aucune malgré nos deux tentatives (milieu d’après-midi et tôt le lendemain matin). Nous avons dormis dans un camping en pleine forêt et à défaut de photos de raies… nous avons des selfies « kookaboura » !

  • Lake Cave

Lake Cave – 22.5$/pers – Le lieu est impressionnant dès la descente avec un escalier entouré par les imposants arbres karri. La grotte est l’une des plus profondes de la région. L’accès se fait à travers une spectaculaire doline – un grand trou dans la surface de la terre. 

Lake Cave est une magnifique chambre profondément enfouit sous la terre. À l’intérieur de la grotte, un lac tranquille reflète des formations semblant presque irréelles. On se laisse émerveiller par la formation unique de la «table suspendue», qui pèse plusieurs tonnes et semble défier la gravité. Elle plane littéralement au-dessus de l’eau claire du lac. Durant la visite, nous pouvons admirer des paillettes de cristal se refléter dans l’eau et ainsi que le spectacle des gouttelettes suspendues à l’extrémité des pailles et des stalactites – un signe que les formations poussent.

 

  • Injidup Natural Spa

Pour ce lieu, il y a les photos Google… et il y a les nôtres. Sur internet, on nous vend une piscine limpide où les vagues se jettent sur les rochers puis se déversent dans le bassin en cascade pour former un jacuzzi naturel. Alors, on a les vagues… et les rochers en revanche, pour la piscine on repassera vu l’écume mousseuse !

En revanche, on ne peut nier la beauté des vagues venant s’écraser contre le bord et venir se jeter dans le bassin. C’est spectaculaire surtout en venant se poster juste en face ! Et ne loupez pas les petits crabes 😉

  • Canal Rocks

La formation rocheuse tire son nom du canal étroit entre les roches qui s’est formé à partir des eaux côtières qui érodent le granite-gneiss au fil du temps. Les puissantes forces du vent et de l’eau ont contribué à les façonner. 

Nous commençons par traverser les canaux via des ponts étroits puis grimpons sur les rochers pour admirer la vue.

Le nom autochtone de Canal Rocks est Winjee Sam.

 

  • La Jetée de Busselton

Nous ne pouvions pas passer à côté de la jetée la plus longue de tout l’hémisphère sud. Elle fait quand même 1,8 km de long. Il est possible d’atteindre le bout en petit train ($12/personne) mais nous préférons marcher pour profiter de la vue ($4 d’accès/personne) et des dauphins qui viennent jouer à proximité!  Au bout de la jetée se trouve un observatoire souterrain mais nous ne souhaitons pas débourser $38/personne. Nous nous contentons donc du panneau directionnel qui nous indique à combien de kilomètres se trouvent les plus grandes villes du monde. 14 300km pour Paris!!!

 

  • Le lac Clifton dans le Yalgorup National Park

Au sein de la Tuart Forest National Park se trouve le lac Clifton. Et au bord de ce lac, on trouve des Thrombolites. On vous entend d’ici : kezaco ???
Les thrombolites appartiennent à la famille des microbiolites. Il s’agit de structures ressemblant à des rochers mais formées en réalité par des micro-organismes. Ces “roches” sont en réalité formés par des bactéries vieilles de 3,5 milliards d’années, les plus anciens organismes vivants sur Terre ! Et ce n’est pas tout… Ces formations absorbe le dioxyde de carbone dans l’atmosphère (CO2) et grâce aux rayons du soleil réalisent une photosynthèse. Elles rejettent de l’O2  dans l’atmosphère et créée des amas calcaire en précipitant le carbonate de calcium présent dans l’eau. Ces formations étranges ont, par leur action, contribué à créer l’oxygène sur terre.

Ils sont ainsi une véritable clé de l’évolution, étant la seule forme de vie terrestre il y a “seulement” 6 millions d’années. Le lac Clifton est l’un des rares endroits au monde où l’on peut observer des thrombolites en activité. Ces formations sont uniques car elles s’épanouissent dans une eau moins salée que l’eau de mer.

Direction maintenant Perth pour retrouver la ville et le confort d’un appartement 😉 …

1 Comment

  1. Cathy Kuepfer-Jacquemin

    14 juin 2018 at 11 h 00 min

    C’est vraiment un grand plaisir de vous suivre ! Merciiiiiiiiii et bisouxxxxxxxxxxxx

    Reply

Laisser un commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com