Il faut s’attendre à tout en Australie…

Nous devions nous rendre dans le parc de François Perron National Park… mais c’est sans compter sur la météo qui fait des siennes !

La journée commençait sous le soleil… direction donc Hamelin Pool. 

Il s’agit d’un lieu au sein de la Shark Bay, à l’intérieur du golfe de l’océan Indien. Non, non… aucun lien avec les requins (shark)… ici on trouve des stromatolites. Le site est connu pour le fait qu’il abrite encore des stromatolites actifs!  Appelés aussi «fossiles vivants», les stromatolithes sont des représentants vivants de la vie il y a plus de 3500 millions d’années alors qu’il n’y avait pas d’autre vie complexe sur Terre.. Elles se développent dans les eaux peu profondes et chaudes du golfe.

Une belle promenade de 200 mètres amène aux plateformes qui permettent d’admirer des organismes. Interdiction d’aller les toucher ou de marcher à côté afin de préserver ce site !

Nous enchaînons sur Shell Beach. Longue de 60 km, la particularité de cette plage est qu’il n’y a pas de sable : elle est recouverte de minuscule coquillages (11 mm) empilés sur une épaisseur de 5 à 10 m. Cette extraordinaire accumulation, dont la plupart sont des “Fragum erugatum” (un bivalve), serait dûe à une hyper salinité des eaux marine (60%) de la Shark Bay, à un court cycle de reproduction (un an), et aux cyclones qui sévissent depuis plus de 5.000 ans sur la région. 

Nous déjeunons tranquillement sur la plage jusqu’à l’apparition des premiers nuages noirs… qui nous poussent à remballer nos petites affaires !

Shark Bay est aussi connue pour Monkey Mia : une ville touristique classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les touristes qui se rendent à la plage de Monkey Mia viennent pour observer des grands dauphins, présents presque tous les matins au bord de la plage. Certains spectateurs peuvent même les nourrir, accompagnés par les bénévoles. Nous n’avons pas été voir cette plage : en effet, il faut s’acquitter d’un droit d’entrée de $12/personne…

Nous nous rendons au centre d’information de Denham afin de se renseigner sur le parc de François Perron et sur les différents chemins de 4×4. Nous avions pour projet de dormir dans un camping à la pointe du parc. C’est là que le couperet tombe : le parc ferme pour cause de tempête ! Selon la quantité de pluie, ils peuvent rouvrir le lendemain comme dans 3 jours…

C’est donc l’heure du grand dilemme : que faire ? Aller dans un camping à Dunham et attendre le lendemain ? Passer notre chemin ? Après 1h30 de réflexion, réfugiés dans la voiture car la tempête a commencé, nous sommes maintenant sous un superbe déluge… et décidons donc de reprendre la route…. Adieu François Perron ! 

1 Comment

  1. Cathy Kuepfer-Jacquemin

    2 juillet 2018 at 7 h 16 min

    Oh mince ! Bisouxxxxxxxxxx

    Reply

Laisser un commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com