Si tu aimes (toujours) mordre la poussière, les 4×4 dans la rivière et se rafraîchir dans les cascades. Tu es au bon endroit !

La reprise de la route nous amène à la traversée de la Pentecost River. Il s’agit du passage culte de la Gibb River Road. Culte, car étendu et profond, c’est LE franchissement de la Gibb ! Apparemment, la profondeur de cette rivière varie en fonction de la marée, rapidement et sans prévenir, et c’est l’endroit favori d’un grand nombre de crocodiles marins. Julien sort le drone et c’est Eglantine qui conduit pour la traversée ! Côté profondeur, nous sommes environ à 30-40 cm et nous ne verrons pas un seul crocodile à l’horizon (pas plus mal !).

Nous allons nous installer au free camp au plus près de notre étape du lendemain : El Questro (15 km avec une vue magnifique sur les monts qui surplombent la rivière)… Le free camp se trouve en bord de rivière et nous donne donc l’occasion de se refaire une petite session « observation crocodiles » avec les lampes frontales… Une petite dizaine est ainsi visible grâce à leurs petits yeux rouges qui apparaissent au passage de la lampe sur le lit de la rivière !

Le parc naturel d’El Questro est à l’image de ce que l’on avait entendu dire : touristique. Ce parc est un terrain privé : il faut donc se rendre à El Questro Station pour aller s’acquitter des frais d’entrée. Le pass journalier est de $12 par personne pour la journée et de 20 $ par personne valide une semaine. Nous partons donc sur le pass semaine car il y a quand même pas mal de choses à voir. 4X4 obligatoire pour accéder à la station au vue des passages de rivières encore et toujours plus profondes. De quoi pousser encore plus les limites de notre Pajero Walid le Bolide. Mais jusqu’où peut-il aller ?

Direction Zebedee Springs, des sources thermales naturelles dont la température oscille entre 28 et 32°C. Nous les atteignons en empruntant un chemin à l’ombre de nombreux immenses palmiers et autre végétation luxuriante. Le lieu est ouvert entre 7h et 12h et il faut arriver tôt pour obtenir une place dans un des bassins naturels. Dépaysement total et détente garantie. D’ailleurs, nous y avons rencontré un nouvel animal. Chouette, me direz-vous ? Sauf que ce sont des sangsues ! En parlant d’animal, nous y rencontrons également 4 beaux spécimens humanoïdes : deux autres couples de français avec qui nous sympathisons. Coucou Leslie et Matt (leur page facebook : OZez Voyager By MatLie) ! Coucou Elise et Jullian (Elise & Jullian backpackers of the world) ! Le monde est petit et le hasard improbable et stupéfiant… Après avoir traversé toute l’Australie d’Est en Ouest et du Sud au Nord, il se révèle qu’Elise et Jullian sont devenus amis avec le propriétaire du garage Melbourne Auto Tech (celui-là même avec lequel nous avons eu des problèmes…ah ah) après leur achat de véhicule avant leur road-trip. C’est avec eux que nous avions eu des échanges quelque peu compliqués sur Facebook à propos du travail réalisé par ce garage. L’occasion de confronter les points de vue !

Après la pause déjeuner à El Questro Station, direction un lookout un peu particulier… Nous sommes trois couples avec trois 4×4. Le lookout est uniquement accessible en 4×4 : c’est parfait. Le chemin commence avec un petit franchissement de rivière. Ensuite, nous passons devant un panneau indiquant que la route est plutôt recommandée uniquement pour des conducteurs expérimentés sur terrain de 4×4. Et là, nous nous retrouvons devant une pente très très raide à monter avec des virages et des rochers… Impressionnant ! Nous sommes montés au plus haut que nous pouvions mais terminons à pied jusqu’au point de vue car un passage nous semble trop compliqué à aborder pour nos 4×4 et la descente semble également périlleuse. Soyons raisonnables, les sensations étaient déjà au rdv lors de la montée de cette pente vertigineuse. Nous étions presque couchés dans notre siège. Une fois de retour du lookout, tout le monde redescend doucement la côte et direction El Questro Station.

De retour à El Questro Station, nous nous rendons compte que notre Walid Le Bolide a perdu son amortisseur avant gauche… (il devait être vexé que nous partagions du temps avec un 4×4 acheté chez Melbourne Auto Tech !!! 😉 ). Nos projets du lendemain se voient donc chamboulés. Nous devions faire la randonnée de El Questro Gorge avec le franchissement d’eau le plus impressionnant et encore de la gravel road mais nous abandonnons l’idée car ce ne serait pas raisonnable de continuer à rouler sur les cardans…
A El Questro Station, nous retrouvons aussi un autre couple croisé à la fin de notre marche de Manning Gorge. Les pauvres ont écourté leur expérience sur la Gibb le lendemain de notre rencontre : deux crevaisons à 30 min d’intervalle… Il leur a fallu ressortir de la Gibb River Road pour aller acheter un pneu dans la ville la plus proche : Kununurra (à 100 km) et revenir ensuite à El Questro. Quelques discussions et une douche chaude gratuite plus tard dans les bungalows tous neufs du camping de El Questro Station et c’est l’heure de quitter la station.
Nous passons une soirée « french » au même free camp que la veille. Des bretons (Coucou Jeremy et Quentin !) y étaient déjà installés et étaient reconnaissables au drapeau fièrement accroché dans leur voiture ! Nous ne perdons pas de temps et sympathisons avant d’organiser un camp en forme de cercle avec les cinq 4×4 avec roof tent !
Le lendemain, ne faisant pas El Questro Gorge, nous passons directement à Emma Gorge avec Elise et Jullian rencontrés la veille. Emma Gorge est un petit bijou avec ses arbres, ses lianes, sa piscine d’eau turquoise et sa spectaculaire chute d’eau au bout de la marche (environ 1h aller).
Nous commençons par une baignade dans le trou d’eau au pied de la chute d’eau (gelée !) avant de se baigner dans la Turquoise pool qui porte bien son nom surtout en plein soleil.
Anecdote : lorsque vous êtes face à la chute d’eau de Emma Gorge, regardez sur votre droite et vous apercevrez une mini cascade… celle-ci est très chaude en comparaison de la grande !

Il est l’heure de quitter Emma Gorge après une session laundromat ($3/ lavage et 3$ /séchage : ce n’est pas cher pour une fois !) et une bonne douche chaude gratuite encore une fois (nous avons quand même de la chance niveau douche en ce moment !). Direction Kununurra pour aller voir les garages et retrouver Amandine et Guillaume qui nous attendent en ville. Au final, c’est tout le groupe de français qui se retrouve là-bas afin de regarder le match de la coupe du monde (France – Danemark) !

Bilan de la Gibb River Road :
– Zéro réseau
– 1 000 km de gravel road : ça en fait de la poussière (sur la voiture mais aussi dedans, ça s’infiltre partout) !
– Attention à bien anticiper et calculer les réserves (eau, essence, nourriture…)
– Un pneu de secours : c’est la base (le Visitor Centre en recommande 2) et un kit de réparation crevaison même si vous avez plus de chance d’éventrer un pneu que de le crever !
– un amortisseur en moins : $644 mais cela en valait la peine !
– Les franchissements de rivières, on adore (une fois qu’une voiture est passée devant pour que l’on voit la profondeur ^^)

Bref vous l’avez compris… on a adoré !

Please follow and like us:
error

1 Comment

  1. Cathy Kuepfer-Jacquemin

    25 juillet 2018 at 9 h 30 min

    Superbe aventure, superbes photos et toujours une joie de vos lire et de vous suivre. Bisouxxxxxx

    Reply

Laisser un commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com

error: Content is protected !!